THÉODOSE II


THÉODOSE II
THÉODOSE II

THÉODOSE II (401-450) empereur d’Orient (408-450)

Petit-fils de Théodose le Grand et fils d’Arcadius, Théodose II, qui avait été fait auguste dès 402, hérita de la partie orientale de l’Empire romain à la mort de son père en 408; il avait alors sept ans. Le gouvernement fut exercé sous son nom jusqu’en 414 par le préfet du prétoire et patrice Anthémius. Caractère faible, Théodose resta toujours sous l’influence de son entourage. À la mort d’Anthémius, Pulchérie, la sœur de l’empereur, qui n’avait que deux ans de plus que lui, prit les affaires en main, en même temps qu’elle parachevait l’éducation du jeune prince. Autoritaire, intrigante et dévote, elle donna pour un temps à la cour une allure monastique. En 421, elle mariait son frère à la fille d’un rhéteur d’Athènes, qui fut baptisée sous le nom d’Eudoxie. L’influence de l’épouse éclipsa celle de la sœur jusqu’en 433. Eudoxie se retire alors à Jérusalem, où, privée par son mari des avantages attachés à sa qualité d’augusta , elle consacra son activité aux œuvres de piété jusqu’à sa mort, en 460. Si Pulchérie reprit alors sa place à la cour, Théodose fut en fait jusqu’à sa mort sous l’influence des eunuques impériaux, et spécialement de Chrysaphius.

Le règne de Théodose fut marqué à l’extérieur par la poussée sur les frontières de l’Empire, à l’intérieur par la lutte religieuse entre Alexandrie et Constantinople sur la question de la nature divine et humaine du Christ. Menacé au sud en Thébaïde, à l’est par les Arabes et surtout sur le Danube par les Huns d’Attila, Théodose dut conclure avec les Huns des traités onéreux qui pesèrent lourdement sur les finances impériales. Les querelles religieuses qui opposèrent Cyrille d’Alexandrie au patriarche de Constantinople, Nestorius, puis le successeur de Cyrille, Dioscore, au successeur de Nestorius, Flavien, furent marquées par le concile d’Éphèse (431) que convoqua Théodose, par un synode tenu à Constantinople en 448 qui condamna Eutychès et par un nouveau concile tenu à Éphèse en 449 et qualifié par le pape Léon Ier de «brigandage d’Éphèse».

Théodose II mourut le 28 juillet 450 des suites d’un accident de cheval. Pulchérie fit élire pour lui succéder un officier thrace, Marcien, dont elle fit son époux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Theodose II — Théodose II Pour les articles homonymes, voir Théodose. Théodose II …   Wikipédia en Français

  • Theodose — Théodose Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Théodose est un nom porté par les saints chrétiens et les personnages remarquables suivants : Sommaire 1 Saints chrétiens 2 Religi …   Wikipédia en Français

  • Théodose — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Théodose est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 …   Wikipédia en Français

  • Théodose II — Pour les articles homonymes, voir Théodose et Théodose le Jeune. Théodose II Empereur romain d Orient …   Wikipédia en Français

  • THÉODOSE —     Tout prince qui se met à la tête d un parti, et qui réussit, est sûr d être loué pendant toute l éternité, si le parti dure ce temps là; et ses adversaires peuvent compter qu ils seront traités par les orateurs, par les poètes, et par les… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • Théodose — (Teodosio) Théodose le Cénobiarque, né à Marisse en Cappadoce, en 423, fonda un monastère près de la laure de saint Sabas, supérieur des cénobites de Palestine, mort en 528. Fête le 11 janvier …   Dictionnaire des saints

  • Theodose 1er — Théodose Ier Pour les articles homonymes, voir Théodose …   Wikipédia en Français

  • Theodose Ier — Théodose Ier Pour les articles homonymes, voir Théodose …   Wikipédia en Français

  • Théodose le Grand — Théodose Ier Pour les articles homonymes, voir Théodose …   Wikipédia en Français

  • Théodose II le Jeune — Théodose II Pour les articles homonymes, voir Théodose. Théodose II …   Wikipédia en Français